Jeux athlétiques et jeux d’adresse

Jeux athlétiques et jeux d’adresse

par
1542 1542 visiteurs ont vu cet évènement.

Chaque jour venez découvrir les nombreux jeux de force et d’adresse et relevez le défi ! De nombreuses démonstrations et initiations sont proposées pour tous.tes.

Les horaires :

  • Samedi 2 de 14 h à 21 h*
  • Dimanche 3 de 14 h à 21 h
  • Du lundi au vendredi de 16 h 30 à 21 h
  • Samedi 9 de 10 h à 21 h
  • Dimanche 10 de 10 h à 20 h

*Jeux d’adresse uniquement

Les jeux d’adresse

Les boules bretonnes

Le jeu de boules est attesté en Bretagne dès le Moyen Age. Dans les campagnes, les hommes se retrouvaient le soir, après une dure journée de labeur, avec des boules fabriquées par des sabotiers.

L’exode rural entraîna l’implantation de la pratique dans les villes, et notamment dans les cafés qui ont construit des espaces de jeu souvent recouverts pour pouvoir y jouer été comme hiver.

Aujourd’hui, la pratique demeure bien implantée en Bretagne. L’apparition de boulodromes a permis d’améliorer le niveau de jeu et constituent de précieux lieux de rassemblement tout au long de l’année.

Le jeu consiste à placer ses boules le plus prés possible du maître (petit) sur un terrain de 16 à 20 mètres de long sur 3 à 4 mètres de large, bordé de planches ou de parpaings. On utilise pour cela des boules en résine synthétique.

Jeux de boules

Boultenn : Jeu de tir en direct de boules placées sur un billot. 3 boules positionnées dans des empreintes arrondies, et de façon à ce qu’une boule de même taille puisse passer entre deux boules posées sans les toucher.

Patigo : Le jeu consiste à faire passer une boule dans un passage un peu plus grand que la boule et réalisé dans un panneau de bois représentant une porte.

Monte-boule ou boule montante : Le jeu consiste à faire rouler une boule sur un plan incliné, le plus haut possible, sans qu’elle ne dépasse la limite haute auquel cas elle tombe et le coup est perdu.

Jeux de palets

Planche à palets avec trous : Ce jeu consiste à placer ses palets dans les trous de la planche et à faire un maximum de points.

Palet au trépied : Le but du jeu est de placer l’ensemble de ses palets à l’intérieur du trépied situé à une distance déterminée à l’avance, qui peut être de 5 mètres, 10 mètres, 15 mètres…

Jeu du sabot : Le jeu consiste à lancer depuis une certaine distance un palet de fer ou de bois dans l’ouverture d’un sabot.

Boîte à palets : Le but du jeu est de lancer des palets dans au moins un des compartiments de la boîte.

Jeux de quilles

Kilhoù koz : Le jeu consiste à réaliser le plus de points possible en renversant le plus de fois possible la « vieille », la quille centrale qui vaut neuf points. Si plusieurs quilles sont abattues ensemble, elles perdent leur valeur spécifique et ne valent plus qu’un point.

Quilles du Cap Sizun : Le but est d’obtenir le maximum de point en faisant tomber les quilles individuellement.

Quilles de Muël : Le but est de faire tomber les quilles pour avoir le maximum de points à la fin des neufs lancers. Son originalité, par rapport aux autres jeux de quilles, réside dans la forme des « boules » qui ne sont pas rondes mais ovales et ressemblent plutôt à des têtes de maillet.

Quilles du Poher : Lancer la boule sur les quilles. La boule est de grande taille, environ 25 cm de diamètre avec une mortaise pour mettre la main et un trou pour le pouce. Elle pèse de 3 à 4 kg.

Boultenn

palets sur planche
Jeux de palets

Jeux de quilles
Jeux de quilles

Les sports athlétiques

Le lancer de botte de paille en hauteur (ar voutelenn)

Une gerbe de 7,3 kg pour les hommes et 3,5 kg pour les femmes doit être lancée en hauteur, au-dessus d’une barre, à l’aide d’une fourche à deux doigts. Elle peut toucher la barre. Les meilleurs athlètes bretons lancent à 7,50 mètres de haut.

Le relais des meuniers (redadeg gant ur samm agant lur)

Une équipe de 6 personnes doit parcourir 6 fois 120 mètres et franchir les obstacles le plus rapidement possible, en sautant par dessus des bottes de paille et en tenant sur les épaules une charge de 50 kg pour les hommes, 25 kg pour les femmes.

Le lever de l’essieu (an ahel karr)

Il faut lever un essieu de charrette de 47,5 kg pour les hommes, 20 kg pour les femmes, bras et jambes tendus, au-dessus de la tête, le maximum de fois en trois minutes. Les meilleurs athlètes bretons lèvent en moyenne une quarantaine de levées (environ 1,8 tonnes).

Le lancer du poids (ar maen pouez)

A l’aide d’un seul bras, une enclume rectangulaire de 20 kg pour les hommes, 10 kg pour les femmes, doit être lancée le plus loin possible, dans une aire de lancer délimitée de 2,10 mètres. Les meilleurs de Bretagne lancent à plus de 6,50 mètres.

Le bâton de bouillie (baz yod)

Deux adversaires sont assis au sol de part et d’autre d’une planche. Il s’agit de faire
passer l’adversaire par dessus la planche ou de lui arracher le bâton. Pour remporter le jeu, il faut
gagner les deux manches que comporte le jeu. Il y a différentes catégories de poids pour les concurrents : moins de 80 kg, moins de 100 kg et plus de 100 kg pour les hommes ; moins de 75 kg et plus de 75 kg pour les femmes.

Le lever de la perche (gwernian ar berchenn)

Il s’agit de lever une perche métallique de 18 kg et de 6 m de longueur chargée d’un curseur de
10,4 kg à la verticale sans l’enfoncer dans le sol, ni le frôler, et à maintenir la perche dans cette position avant de la relâcher. Il y a différentes catégories de poids, comme pour le baz yod.

Le tir à la corde (chech fun)

Il faut faire passer le témoin latéral rouge de l’adversaire de son côté, par rapport au bâton
vertical de l’arbitre. Le départ est donné avec le témoin central face au bâton. Le tir se joue avec six tireurs de chaque côté avec hisseur et en deux manches gagnées. Il y a deux catégories de poids : les moins de 450kg et les plus de 450 kg.

Bazh-yod

Pour vous inscrire à cet évènement, envoyez vos informations par e-mail à jeuxdebretagne@gmail.com .

Inscrivez-vous via le webmail : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

03-07-2022

Partager avec des amis